Accueil > Actualités > Le hand, au service du mieux vivre ensemble et de la citoyenneté

Le hand, au service du mieux vivre ensemble et de la citoyenneté

Hand.jpg

Au service de l’éducation scolaire à ses débuts, le hand, en grandissant a multiplié les performances sportives, avec à la clé de nombreux titres olympiques, mondiaux et européens.

La Fédération Française de Handball (FFH) souhaite continuer à renforcer ces deux branches de son histoire mais aussi répondre à la mission de service public donnée par le Ministère des Sports. Uniformation accompagne cette démarche en finançant la formation de référents territoriaux, en charge notamment de l’encadrement des jeunes en service civique. 

Une stratégie citoyenne de développement

Cette mission repose sur l’ambition d’être performant « socialement » en proposant : des offres de pratiques adaptées à toutes les catégories de population répondant à des besoins sociaux.
L’idée est que le handball d’aujourd’hui conserve son objet sportif mais soit aussi reconnu comme un acteur socio-éducatif au service du mieux vivre ensemble et de la citoyenneté. En ce sens, la fédération souhaite promouvoir, par le handball, les valeurs citoyennes de la république et permettre l’accès à la pratique du handball pour tous, favorisant l’éducation, l’insertion sociale et professionnelle.

C’est dans cet esprit, qu’avec les territoires, la FFH a souhaité soutenir le développement des clubs situés dans des environnements sensibles comme les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) ou les zones de revitalisation rurales (ZRR).

Aujourd’hui, les collectivités, premiers partenaires financiers du sport en France, ont de moins en moins de moyens à attribuer aux acteurs sportifs, les subventions publiques diminuent également.
Ces clubs connaissent alors de multiples difficultés qui viennent s’ajouter à la gestion quotidienne de la structure.

« Certains clubs étaient parfois « la tête dans le guidon », le besoin était alors de diversifier les activités et les services proposées, afin de faire évoluer leurs modèles économiques et également de s’entourer de nouvelles ressources non bénévoles, non-salariés comme les volontaires au service civique » explique Hugues Augier, chargé de missions développement à la fédération française de handball.

Des formations en accord avec la stratégie

Pour cela, la FFH a souhaité formé ses salariés. Uniformation a alors été un partenaire actif dans la mise en place, le financement et le lancement de deux actions de formation collectives.

La première formation s’est attachée à former des référents territoriaux et locaux dans les environnements classés politique de la ville, afin qu’ils soient aptes à mener des actions avec des acteurs clés et à promouvoir les bonnes pratiques du hand.

Cette action de formation collective a permis pour la première fois de réunir à la fois des acteurs territoriaux, des ligues régionales, des comités départementaux mais aussi des clubs situés en QPV et ZRR.

« Cette première formation était une réelle opportunité de créer du lien pour aider ces clubs à construire des outils et un environnement facilitant » explique Hugues Augier, « De retour de formation, les référents ont ainsi créé des réseaux d’acteurs relais sur leurs territoires, afin de partager leurs bonnes pratiques et organiser des rencontres avec des partenaires autour de la citoyenneté. »

La deuxième formation visait à former des référents territoriaux à la compréhension et à la gestion en responsabilité des services civiques. En effet, depuis 2014, la FFH accueille des services civiques dans ses structures. Ce dispositif a connu un véritable succès (40 jeunes en service civique en 2014, 900 à la fin 2017), la FFH a donc voulu former des responsables sur ces territoires afin d’encadrer les missions des jeunes.

Leur formation a permis de fixer les objectifs du déploiement du dispositif pour la saison 2017-2018, avec 12 thématiques de mission pour les jeunes. Les services civiques aident ainsi au déploiement de projets citoyens, comme par exemple ; « agir pour favoriser la relations parents-enfants par des activités sportives et para sportives », « agir pour développer les valeurs de solidarité, de partage et de mutualisation infra et inter clubs », « favoriser l’accès à la pratique du handball pour les jeunes filles et femmes », etc.

« Grâce à la formation, les responsables ont pu apprendre à maitriser le logiciel de création et de gestion des contrats de service civique, rédiger un projet territorial Service Civique fixant des objectifs qualitatifs et quantitatifs. Certains ont ensuite pu mettre en place des rencontres de proximité pour informer les clubs sur le dispositif, utiliser les documents pédagogiques confectionnés par la FFHandball pour déployer le dispositif sur leurs territoires. » explique Hugues Augier.

Ces formations collectives ont ainsi permis à la FFHandball de former plusieurs dizaines de salariés des clubs. Avec le tremplin de l’Euro féminin de handball 2018, de nouvelles actions de formation vont être nécessaires pour concrétiser toutes les opérations initiées.

D'autres actualités sur les mêmes thèmes : Soutenir le sport, Uniformation,

Haut de la page