Accueil > Actualités > Uniformation et la Dirrecte PACA ont un objectif : mutualiser des emplois

Uniformation et la Dirrecte PACA ont un objectif : mutualiser des emplois

JITE

Uniformation et la Dirrecte PACA ont démarré une expérimentation pour mutualiser les emplois d’animateur périscolaire et ceux d’aide à domicile.

Cet accompagnement permet la mise en œuvre d’une procédure de recrutement pour compléter le temps de travail des animateurs en tant qu’aide à domicile.

C’est ce qu’a entrepris Thierry Seccia, conseiller en emploi formation chez Uniformation - délégation Sud-Est, qui informe, conseille et accompagne les entreprises sur leurs problématiques d’emploi et de formation. En août 2016, il est sollicité par la Ligue de l’enseignement des Bouches-du-Rhône, au sujet du temps de travail de certains salariés dans la région PACA. En effet, souvent convoqués sur des périodes de temps très courtes, leur travail les rendent volatiles et les poussent vers une précarité menaçante.

La Ligue de l’enseignement a donc proposé à Uniformation d’augmenter le temps de travail de ces salariés en travaillant sur d’autres secteurs, c’est-à-dire en leur proposant une orientation complémentaire. En effet le secteur de l’animation possède des besoins compatibles avec celui de l’animation périscolaire. Une association a répondu présent à cet appel : L’OMIAL (Aide et soin à domicile de Marseille)

Processus et déroulé de l’action

La rencontre entre le monde de l’animation socio-culturelle et l’Aide à domicile semble de prime abord improbable, et c’est ce qui a rendu la coopération difficile. Par le manque de délimitation du projet, les contingences administratives (contrat de travail, congés etc.) ou encore la difficulté du suivi de la part de certains employeurs, le projet a mis un certain temps avant de démarrer. Par ailleurs, les salariés se retrouvaient confrontés à une proposition qui leur échappait et ils avaient du mal à s’engager vers cette double formation.

Pourtant, la décision est prise avec le groupe de faire appel à un consultant afin d’accompagner et de mieux coordonner le projet.

Les journées du consultant ont été financées par Uniformation (ZOOM RH) dans le cadre d’une prestation de diagnostic et d’accompagnement. Ses objectifs tournent autour de la mise en place d’une session de recrutement en juin, d’un travail sur les fiches de poste d’animateur périscolaire et d’auxiliaire de vie ainsi que sur la mise en place d’outils et de processus concernant les questions administratives d’organisation et de communication.

Courant avril, une nouvelle communication à destination des animateurs périscolaires au sein de la Ligue de l’Enseignement se réalise. C’est alors que douze salariés sont reçus par l’OMIAL, pour un premier entretien, sept se présentent pour un second entretien et quatre sont embauchés sur un poste d’intervenant à domicile. Dès lors ces quatre personnes suivent une formation leur permettant d’acquérir le CCP1 (entretien du cadre de vie) du titre ADVF. Thierry Seccia rappelle que cette formation a été possible grâce au projet Mutéco, permettant de soutenir les passerelles entre les métiers et la lutte contre le temps partiel.

Face au nombre relativement faible de recrutement (4), le groupe a décidé de s’orienter sur la cible de nouvelles embauches en leur proposant dès le départ un double emploi. C’est le lancement d’une POEC (préparation opérationnelle à l’emploi collective) en partenariat avec Pôle emploi : est proposé une formation bi-qualifiante sur recrutement externe. Près de huit candidats seront alors recrutés. La possibilité de former des personnes avant l’emploi a permis de garantir l’embauche d’une entreprise auprès de l’organisme de son futur salarié, si le diplôme était obtenu.

Les formations sont donc doubles : un CCP d’aide à domicile et un module du CQP animateur périscolaire. L’idée principale pour Thierry Seccia c’est « qu’ils aillent au bout de la formation sur les deux métiers. »

Les enseignements de cette action

« Pour cette action il a été nécessaire de travailler de « manière agile » avec une rétrospection importante. Il a fallu lancer, tester, procéder à une auto-évaluation permanente et à plusieurs régulations » nous rappelle Thierry Seccia.

Faire intervenir un consultant, tout en faisant évoluer la communication à destination des salariés, chercher une nouvelle cible, de nouveaux embauchés avec la POEC étaient de véritables défis pour l’équipe d’Uniformation Sud-est.

Si finalement le nombre de personnes formées et ayant obtenu un emploi peut paraître faible, cette expérimentation a permis de poser les bases d’un dispositif qui pourrait être essayé sur d’autres territoires, voire sur d’autres branches professionnelles. « Le fort investissement de temps et de moyens nécessaires dans le cadre de cette expérimentation sera moindre lors des éventuelles nouvelles actions qui seront entreprises en raison de l’expérience que l’on vient d’acquérir. »

Une action territoriale

Cette expérimentation a été présentée à la journée des initiatives territoriales pour l’emploi (Jite), le 3 juillet dernier.

Cette journée, initiée par le ministère du Travail en 2014, tenait sa 5ème édition à Montrouge. Ce rendez-vous annuel rassemble des acteurs privés, publics et associatifs pour échanger sur leurs bonnes pratiques, développer une approche collaborative et explorer des pistes innovantes d’insertion par l’activité économique.

Ce fût l’occasion pour Uniformation et la Dirrecte PACA de présenter ce projet qui répond à un réel enjeu de territoire, aussi bien en matière d’offre que de demande d’emploi. Il permet d’agir sur les problématiques de temps partiel, de précarité ou encore de fidélisation des salariés.

D'autres actualités sur les mêmes thèmes : Evénements, Uniformation, Provence-Alpes-Côte-d'Azur

Haut de la page